Développement

Le Togo dans une nouvelle dynamique d’organisation de ses institutions

Pour mieux organiser ses institutions, le Togo se lance à la recherche de nouveaux outils. Après le séminaire gouvernemental qui a réuni les ministres, c’est le tour des directeurs de cabinet, des secrétaires généraux, hauts fonctionnaires, représentants du secteur privé et de la société civile et experts, de plancher sur les mécanismes d’une bonne gouvernance, dans le but d’atteindre les Objectifs de développement durable (ODD).

Ces acteurs à ce séminaire, vont passer en revue les résultats obtenus dans le cadre de la mise en œuvre de la Stratégie nationale de croissance accélérée et  de la promotion de l’emploi (SCAPE), partager les enseignements tirés de ce programme et échanger sur les défis, enjeux et opportunités du développement durable et de l’émergence au Togo, à l’horizon 2030. « Nous avons une vision du développement de notre pays. Les Togolais sont attachés à l’accélération de la croissance, à un progrès et au bien-être partagé. Nous avons un cadre stratégique qui définit nos priorités et nos objectifs de développement. Aujourd’hui, ce cadre stratégique c’est la SCAPE et demain, il s’agira du plan national de développement (PND) », a déclaré le ministre en charge de la réforme administrative, Gilbert Bawara.

Pour lui, cette rencontre gouvernementale, est l’occasion de jeter les bases d’une nouvelle organisation des institutions togolaises, compatibles à la vision, les priorités et les types de développement en vue. Il faut le rappeler, ce séminaire gouvernemental s’inscrit dans le cadre du Programme national de renforcement des capacités et de modernisation de l’État pour un développement durable, et de l’élaboration du Plan national de développement (PND). Il vient en remplacement à la SCAPE.

Commentaire d'article

Umalis