Sécurité

Togo-Bénin / L’opération sécuritaire « Gbénondou 2017 » a porté des fruits

Du 08 au 11 mai, les services de sécurité togolais et béninois ont mené une opération conjointe de sécurité transfrontalière dénommée « Gbénondou 2017 ». C’est une initiative qui compte mettre fin ou du moins freiner la montée des exactions sécuritaires à savoir le terrorisme, les conséquences déplorables de la transhumance, le vol, le braquage et le trafic de produits illicites. Les inquisitions au cours de ces quatre jours ont eu des résultats encourageants.

2,7kg de drogue et 144 motos saisies, 13 armes et 03 cartouches de calibre 12 ainsi que 915 kg de faux médicaments saisis, 197 personnes suspectes interpellées : c’est ce qu’on peut retenir de cette sortie sur le terrain des forces de sécurité togolaises et béninoises. Selon le ministre de la sécurité et de la protection civile, Col Damehame Yark, la collaboration des populations locales en est pour quelque chose dans la réussite de cette opération qui a eu lieu dans la région des Plateaux, notamment à la frontière dans la zone de Zou, des Collines et de Couffo.

A l’initiative des Chefs d’Etat du Togo et du Bénin et dans le cadre de la politique de police de proximité, l’opération « Gbénondou 2017 » vise à assurer une liaison permanente entre les forces de sécurité publiques des deux pays et à prouver aux délinquants que les forces de sécurité sont bel et bien présentes sur les frontières. Comme le souligne le ministre togolais de la sécurité, « avec la situation qui prévaut dans notre sous-région, c’est ensemble que nous pouvons vaincre l’insécurité ».

Commentaire d'article

Umalis