Santé

Santé maternelle et infantile, un défi humanitaire pour ANEM-Togo

La santé maternelle et infantile, c’est le leitmotiv de l’Association Franco-Togolaise ANEM (Association Naissances et Enfances du monde), qui se bât aux côtés des populations rurales pour relever ce défi. Après le centre de Santé de Togblékopé, l’ONG est allée à la rencontre d’autres structures sanitaires, pour apporter son expertise en matière de santé maternelle et infantile.

Pour ce faire, l’Association naissances et enfances du monde, une ONG à caractère humanitaire à but non lucratif, qui a une représentation à Lomé, mène toutes ses activités avec les moyens de bord. Elle finance sur fonds propres toutes ces initiatives liées à son cahier de charge (santé maternelle et infantile), dans l’espoir de voir se traduire en réalité, son rêve qui consiste a réduire considérablement voir éradiquer la mortalité maternelle et infantile au Togo. Le premier centre de santé à avoir bénéficier des actions d’ANEM est l’USP de Togblékopé.

Après plusieurs semaines passé au centre de santé de Togblékopé, une banlieue nord de Lomé, le coordonnateur d’ANEM-France, Romain Clervoy, sage femme de formation, a formé les sages femmes et accoucheuses dudit dispensaire, en matière de technique d’accouchement. Outre la formation à l’amélioration des techniques d’accouchement, ANEM a doté l’hôpital de latrines, d’un forage, de matériels. L’association finance également une maternité en construction.

Pour atteindre leurs objectifs, les responsables d’ANEM sont conscients du besoin de plus de financement et d’apport  de tout genre, favorisant une lutte efficace contre la mortalité maternelle et infantile. Et donc « l’appel est lancé aux partenaires en développement et à toutes bonnes volontés de se joindre à ANEM afin de pousser le bateau à bon port ». « C’est notre cris de cœur », a poussé Thomas Atchrimi, représentant d’ANEM au Togo.

Commentaire d'article

Umalis