Développement Education

Des infrastructures socio-communautaires pour les populations du nord-Togo

Dans le cadre de la campagne 2016 de l’Agence nationale d’appui au développement à la base (ANADEB), plusieurs localités vulnérables du nord Togo, ont bénéficié des infrastructures socio-communautaires. Il s’agit des bâtiments scolaires, des forages pour l’adduction d’eau potable, des latrines scolaires, de la réhabilitation des structures sanitaires.

Les bénéficiaires de ces ouvrages sont les populations de la région des savanes. A Kpatchiate (Préfecture de Tone), c’est un bâtiment scolaire flambant neuf qui a été construit pour permettre aux élèves d’étudier dans de meilleures conditions. Ce bâtiment est composé de 3 salles de classe et de 6 blocs latrines. Le coût de la réalisation est évalué à 22 800 119 francs CFA. Toujours dans la préfecture de Tone, mais cette fois dans le canton de Sanfatoute, précisément à Gnoubongou, c’est un forage à motricité humaine d’une valeur de 5 251 000 francs CFA qui a été construit.

Plus loin à Mango, les travaux de construction de la maison des jeunes, lancés en février dernier avancent effectivement avec un taux d’exécution global d’environ 19%. Dans ce centre pour jeune, il est prévu la construction d’un snack restaurant, d’un bloc administratif sur une superficie de 3 hectares, le tout à un coût d’environ 39 millions de francs CFA par lot d’ouvrages.

Le Lycée de Nassablé II de la préfecture de Tone et la ville de Gande, ont également bénéficié des infrastructures scolaires, sanitaires et du forage. Du côté des bénéficiaires, c’est le soulagement total. Ils promettent œuvrer pour l’entretien des infrastructures. Et pour ce faire, les comités de gestion vont être formés, afin de surveiller et de trouver les moyens nécessaires pour des réparations en cas de besoin.

Notons que la réalisation de ces ouvrages a été possible grâce à une approche participative des communautés bénéficiaires et de l’Agence d’appui aux initiatives à la base (AGAIB).

Commentaire d'article

Umalis