Enquêtes / Interview Société

Un rapport d’Amnesty International qui accuse le Togo

L’ONG internationale de défense des droits de l’homme Amnesty International dans un rapport qu’elle a publié, informe l’opinion sur le nombre de personnes tuées ces trois dernières années dans plusieurs pays africains dont le Togo, lors des manifestations pacifiques.

Au total 21 pays africains dont le Togo, sont concernés par ce rapport que vient de publier Amnesty International. D’après le document, ces trois dernières années, plus de 271 personnes sont mortes dans les manifestations pacifiques. Pour François Patuel, Chercheur sur l’Afrique de l’ouest à Amnesty International intervenant ce mardi sur RFI, les victimes des manifestations pacifiques de rue sont légions dans ces pays, au point où les peuples ont peur de revendiquer leur droit.

« C’est quelque chose qui est tellement commun que finalement on n’en parle plus. Il y a des morts lors des manifestations au Togo ou en Guinée. Il y en a eu encore ce week-end en Côte d’Ivoire lors des manifestations contre la mutinerie », a-t-il expliqué.

L’organisation dénonce par ailleurs, les moyens inhumains utilisés par les gouvernement  pour réprimer et traquer les défenseurs des droits de l’homme. Au nombre de ces moyens, le rapport parle de l’utilisation des nouvelles technologies et des réseaux sociaux.

Commentaire d'article

Umalis