Société

Togo : Les femmes d’Agbétiko disent « non » à l’exploitation du sable dans le fleuve Mono

Équipes de branchages et de gongs, les femmes du village d’Agbétiko situé dans le Bas-Mono se sont offertes en spectacle le mercredi 10 mai dernier. Elles tapaient du bâton sur des bidons vides en criant des slogans hostiles et en proférant des malédictions à l’endroit des autorités. C’est par ce tohue-bohue  qu’elles ont manifesté leur indignation par rapport à l’exploitation du sable du fleuve Mono.

En effet, l’exploitation et la commercialisation du sable dans le bassin du fleuve Mono est un sujet qui met à couteaux tirés les populations du Bas-Mono et les compagnies extractives. Selon les femmes du village d’Agbétiko, cette activité provoque la dégradation de leur localité et des glissements de terrain. Ainsi donc, c’est tout le village qui s’est mobilisé pour crier leur ras-le-bol à travers cette manifestation populaire. Par conséquent, elles réclament la cessation immédiate des travaux de l’exploitation du sable du fleuve Mono dans le village.

Ces populations qui vivent essentiellement de la pêche regardent impuissantes le lit du fleuve Mono se creuser davantage et mettre en péril leur vie et leurs activités concentrées autour du fleuve. En revanche, les autorités locales ont expliqué qu’une étude environnementale a été faite concernant les impacts de l’exploitation du sable du fleuve Mono et, elles ont révélé qu’il n’existe aucun danger pour les riverains. Les autorités reconnaissent cependant  qu’il n’y a pas suffisamment de communication autour du sujet, raison pour laquelle les femmes du village d’Agbétiko ont décidé de manifester leur désapprobation.

Commentaire d'article

Umalis