Société

Un projet en faveur des personnes handicapées au Togo voit le jour

Le Collectif des artistes pour un Togo uni (CATU), vient à la rescousse des personnes handicapées. Il a lancé un projet dénommé « le cri de mon silence », pour venir en aide à ces personnes souvent marginalisées, qui représentent une frange importante de la population togolaise.

Le projet « le cri de mon silence » se donne pour objectif à travers une sensibilisation accrue des populations,  d’améliorer les conditions sociales des personnes handicapées au Togo. A travers ce projet, les promoteurs comptent toucher 900.000 personnes handicapées. Par ailleurs, le collectif entend mettre un accent particulier sur l’éducation des enfants, de manière à réduire la mendicité des personnes handicapées.

« Malgré les efforts que le gouvernement fait depuis quelques années déjà pour améliorer la vie sociale, certains continuent de penser que les personnes handicapées sont des personnes inutiles. Elles sont souvent marginalisées et laissées pour compte. C’est conscients de notre rôle d’éducateurs, d’animateurs de la cité et de sauvegarde du patrimoine culturel que nous nous sommes regroupés pour mener à bien ce projet », a indiqué Rosemonde Assogba, présidente du CATU.

Pour ce faire, le CATU démarre ses activités de sensibilisation à partir du 11 mai pour finir le 17 mai prochain. Et c’est à travers des spectacles (théâtre, chants et danses) véhiculant des messages éducatifs, dans plusieurs établissements scolaires dans la préfecture de Haho (90 km au nord de Lomé), que ce collectif compte mener ce combat.

Précisons que le CATU est une association culturelle qui regroupe des artistes de toutes les disciplines. Il est créé en 2014. Le projet « le cri de mon silence » a reçu l’appui financier du Fonds d’aide à la culture (FAC).

Commentaire d'article

Umalis