Agro-Environnement

Environnement : le Togo s’active pour l’accès au Fonds Vert Climat

Le ministère de l’environnement et des ressources forestières, dans le cadre de la mise en œuvre du programme pour l’accès au Fonds Vert Climat (FVC), organise une formation du 10 au 12 mai 2017 à Lomé, sur la finance climat couplé de la concertation sur la procédure de non objection du fonds vert pour le climat. Une soixantaine d’acteurs nationaux prennent part à cette formation.

Le but de la rencontre est d’amener le Togo à se préparer activement au financement de l’action en faveur du climat (activités de protection de l’environnement et de lutte contre les changements climatiques). Le Togo est accompagné dans ce processus par le Centre de Suivi Écologique (CSE) de Dakar.

Selon le ministre de l’environnement et des ressources forestières André JOHNSON, pour augmenter ses chances de mobilisation des ressources, le Togo doit améliorer ses capacités institutionnelles, en terme de maitrise des méthodes d’établissement des scénarios, d’estimation des besoins, du choix des technologies et de mobilisation des ressources. « Il est plus que nécessaire que nos capacités institutionnelles et d’accès aux fonds climatiques soient améliorés afin de mobiliser davantage les financements climatiques notamment du fonds vert », a-t-il signifié.

La formation va permettre en outre aux acteurs, de s’approprier les critères d’éligibilité et d’accès au Fonds vert pour le climat. Et les projets éligibles au Fonds verts climat, sont relatifs à l’adaptation ou l’atténuation des changements climatiques et doivent refléter les besoins réels des communautés.

Précisons que, l’enveloppe financière du Togo est estimée à environ 3,54 milliards USD pour la période 2020-2030.

 

Commentaire d'article

Umalis