Economie

L’économie togolaise vue par Dodji Nettey Koumou de « Veille Économique »

Qu’est ce la récession économique? Quelle est la situation économique du Togo pendant ces 4 dernières années? Ce sont là des sujets abordés par l’économiste Dodji Nettey Koumou . Pour expliquer cette notion de récession économique, le président de Veille Économique présente le cas du Togo, fait appel au Produit intérieur brut (Pib) et à la croissance. Il estime également que « L’économie togolaise est en récession annuelle ».

La récession économique pour faire simple, c’est la baisse de la production de l’économie sur plusieurs périodes consécutives. En terme technique on parle de baisse de la croissance économique sur plusieurs trimestres consécutives et je dirai sur plusieurs années consécutives.

Pour exemple nous allons prendre le cas du Togo. Les gouvernants togolais ont annoncé en 2013 un taux de croissance de 5,9%, en 2014 un taux de 5,4%, en 2015 un taux de 5,3%, en 2016 un taux de 5% et en 2017 un taux prévisionnel de 5%.

A veille économique nous estimons que nous aurons un taux de 4% pour 2017 compte tenu du niveau de l’activité économique et de la pression de la dette publique.

Alors, cette baisse consécutive de la croissance économique du Togo sur les quatre dernières années est une récession économique. On peut raisonnablement dire que l’économie togolaise est en récession annuelle. Ce phénomène qui fait partie de cycles économiques peut être induit par des chocs structurels, conjoncturels ou de la mauvaise gouvernance. Dans le cas du Togo c’est du beaucoup plus à une mauvaise gouvernance qu’autre chose. Le phénomène se caractérise essentiellement par la hausse du chômage, la baisse du pouvoir d’achat, la baisse du niveau de vie qui peut se ressentir surtout dans une période ex post selon la structure de l’économie du pays en question.

Il faut parfois des mesures d’austérité pour sortir de cette situation. Nous venons de conclure l’accord triennal avec le FMI, on verra ce que tout ceci va induire.

Source: Thomas Dodji Nettey KOUMOU
Veille Économique

Commentaire d'article

Umalis