Education

Togo / Le MMLK prend la parole au nom des Enseignants volontaires

Le Mouvement Martin Luther King (Mmlk) de Pasteur Edoh Komi s’inquiète de la situation des enseignants volontaires (EV) et a décidé de saisir le gouvernement à travers un communiqué. Depuis 2010, ce dernier alloue une aide annuelle de 90 000 FCFA aux enseignants volontaires. Insuffisant certes. Mais, cet accompagnement a été suspendu au cours de 2015 et 2016.

« Malheureusement, cette lueur d’espoir n’a été que de courte durée et dont l’élan s’est vu briser par les arriérés de 2015, 2016 et de 2017 en cours. En rappel, le MMLK se félicite de ses efforts qui ont abouti au payement de ceux de 2013 et 2014. Depuis, la situation s’est muée en silence radio et en mutisme total alors que les conditions des enseignants volontaires se détériorent, le flou et la confusion s’entretiennent quant à la validité ou la suppression éventuelle de cette aide annuelle. A cette allure, les supputations vont bon train dans tous les sens et les avis divergent annihilant ainsi progressivement l’espoir de tous ces milliers de nos compatriotes », lit-on dans le communiqué.

La « Voix des sans-voix » rappelle au gouvernement togolais de situer incessamment les bénéficiaires sur le maintien ou non de cette aide. Cependant, « quelque soit l’issue, le MMLK exhorte le gouvernement à verser les deux ans d’arriérés (2015 et 2016) pour motiver ces vaillants patriotes, dévolus désintéressement à la cause nationale qui apporte énormément à l’éducation dans notre pays ». A cet effet, le MMLK à travers son communiqué appelle le gouvernement à accélérer le processus d’intégration dans la fonction publique du reste des enseignants volontaires à travers un concours national accessible à tous.

Commentaire d'article

Umalis