Santé

La fin du commerce illicite du tabac au Togo, c’est pour bientôt !

Dans le but de mettre fin au commerce illicite du tabac, l’Assemblée nationale togolaise se penchera sur un projet de loi autorisant la ratification du protocole de Séoul signé en 2012 dans les prochains jours. En effet, le protocole de l’OMS prévoit le contrôle de toute la chaîne de production des cigarettes depuis la fabrication jusqu’à la distribution. Ainsi donc, les Etats auront la possibilité de contrôler au niveau régional et international les cigarettes légales ou non commercialisées sur leurs territoires.

S’inspirant de l’expérience du Kenya qui a réussi à combattre le phénomène de contrebande et à récupérer d’importantes ressources financières grâce au suivi et à la traçabilité des produits du tabac, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) propose aux pays membres de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) et de l’Union économique monétaire Ouest-Africaine (UEMOA) ainsi qu’aux pays confrontés au phénomène la ratification du protocole en vue de l’élimination du commerce illicite du tabac.

Une étude récente a révélé que le volume de la contrebande de tabac en Afrique de l’Ouest atteindrait les 250.000 tonnes/an. Le Togo gagnerait donc à ratifier ce Protocole afin de renforcer son arsenal juridique concernant la protection de la santé publique. Il bénéficiera de même des technologies pour une meilleure traçabilité ainsi que des ressources nécessaires pour venir à bout de toutes les formes du commerce des produits du tabac et de ses produits dérivés.

Commentaire d'article

Umalis