Société

Un organe chargé « d’anticiper et d’apaiser les tensions » sociales en vue au Togo

Une rencontre d’échange a eu lieu ce jeudi entre Les présidents des centrales syndicales, les responsables syndicaux, le premier ministre, le ministre de la Fonction publique, le président du conseil national du dialogue social et celui du bureau du conseil national du patronat du Togo. Les sujets relatifs à l’amélioration des conditions de travail et de vie des fonctionnaires étaient au menu des échanges.

Plusieurs sujets ont fait l’objet de discussion à cette rencontre, notamment les revendications contenues dans le cahier de doléances introduit au gouvernement et au patronat en 2016. Il s’agit de la revalorisation des pensions de retraite dans tous les secteurs et de la valeur indiciaire dans le public, du respect du SMIG par les entreprises privées et la mise en œuvre des conventions collectives sectorielles dans les entreprises de la zone franche et des industries extractives entre autres.

Pour le premier ministre, le gouvernement togolais est disposé à maintenir la discussion avec ses partenaires sociaux. « Les ministres seront instruits pour l’ouverture rapide d’une table ronde destinée à redynamiser le conseil  national du dialogue social (CNDS) », a-t-il promis. Quant aux responsables syndicaux, ils proposent la mise en place d’un organe de discussion, qui sera chargé d’anticiper et apaiser les tensions sociales.

 Déjà lundi prochain, tous les acteurs tiendront une réunion pour décider du calendrier et de l’agenda des discussions.

Commentaire d'article

Umalis