Economie

Togo : Victor Adodo arrive à la tête de l’ASOZOF avec des projets d’avenir

A l’issue d’une Assemblée générale extraordinaire faisant suite à la démission d’Ali Aujeij, un nouveau bureau de l’Association des sociétés de la zone franche du Togo (ASOZOF) a été mis en place avec à sa tête Victor Adodo. Nouveaux dirigeants, nouvelles perspectives ! L’actuel président de l’ASAZOF élu compte prendre appui sur les réalisations de l’ancien leader, Laurent Tamegnon pour faire davantage.

« Le grand chantier c’est de faire en sorte que l’ASOZOF soit visible dans ses actions vis-à-vis du gouvernement et à l’extérieur du pays. Nous sommes une association de toutes les sociétés industrielles de la Zone Franche et quand on parle d’industrie, c’est de nous qu’il s’agit parce que nous représentons la majorité des industries du Togo. Nous devons nous afficher en faisant des actions humanitaires et sociales », a indiqué Victor Adodo après son élection.

La Zone Franche togolaise est souvent sujette à des attaques et critiques de la part des organisations de la société civile et des médias. Cependant, elle n’en demeure pas moins l’un des grands secteurs pourvoyeurs d’emplois au Togo. Le nouveau directeur Victor Adodo a évoqué comme améliorations l’application effective de la Convention collective interprofessionnelle, la flexibilité de la grille salariale de la Zone Franche donnant l’opportunité aux doyens de la zone de bénéficier des augmentations substantielles de leurs salaires jusqu’à la retraite.

« Je vais me baser sur ces acquis de mes prédécesseurs pour bâtir un futur meilleur pour nos employés. Si l’employé n’est pas bien traité, les sociétés n’auront pas un bon rendement », a-t-il indiqué.

Commentaire d'article

Umalis