Media

Journée du 3 mai au Togo : Le président de la HAAC n’a pas dit son dernier mot

A l’occasion de la célébration de la Journée internationale de la liberté de la Presse, les organisations de la presse ont organisé une rencontre sur le thème : « De la nécessité de l’indépendance de la presse pour une presse libre : obstacles et approches de solutions ». Le président de la Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la Communication (HAAC), Pitang Tchalla en a donc profité pour appeler les journalistes togolais au respect de l’éthique et la déontologie du métier.

La journée du 3 mai est réservée pour évaluer l’application des droits fondamentaux liés à la presse. Selon Pitang Tchalla, l’Etat du Togo est doté d’une Constitution et des instruments internationaux visant à « respecter et à mettre en œuvre ces droits, à les promouvoir et à les garantir dans un environnement juridique et réglementaire propice à l’essor d’un secteur des médias pluraliste et ouvert ».

A cet effet, il a d’abord invité les journalistes à se conformer au code de la presse. « En clair, c’est d’abord par le respect par nous de la loi et de nos propres textes réglementaires. Et pour revenir à votre thématique, c’est en trouvant des solutions aux obstacles que nous pouvons contribuer nous-mêmes à l’indépendance de la presse. Il sera donc question de la responsabilité du journaliste dans la défense de l’indépendance de la presse », a-t-il souligné.

Commentaire d'article

Umalis