Santé

Astuces santé : Attention, toutes les faims ne sont pas bonnes à satisfaire !

La faim est une sensation naturelle chez tout être vivant. Chez l’homme, autre que la faim, la vue ou l’odeur de choses appétissantes ou encore les émotions peuvent être à l’origine de l’envie de manger. Il est donc important de savoir reconnaître les signaux de la faim : le ventre qui gargouille, le petit creux désagréable à l’estomac, la faiblesse générale du corps ou encore des pincements à l’estomac. Être à l’écoute de son corps, choisir les bons aliments et maitriser ses émotions constituent les moyens d’identifier les « vraies » faims.

Selon Ariane Grumbach, conseillère en diététique, pour faire la différence entre une faim véritable et une envie de manger, il faudra « mener une phase d’observation. En attendant par exemple de ressentir une véritable sensation de faim avant de prendre son petit déjeuner le matin. Le temps de bien noter les signaux par lesquels elle se manifeste. Sur la base de cette prise de conscience, on peut progressivement faire la différence entre la faim et une envie de manger, puis rechercher ce qui déclenche ces envies ». Pour cela, il est important d’apprendre à écouter son corps.

En effet, manger par automatisme ou prendre la manie de grignoter constituent de très mauvaises habitudes. A cette allure, on mange trop et mal parce que déconnecté de ses besoins. Pour l’éviter, les nutritionnistes conseillent de manger en « pleine conscience », c’est-à-dire dans le calme, lentement et en se concentrant uniquement sur le plaisir de manger. Par ailleurs, si l’on peut apaiser la « vraie » faim en faisant des repas complets, il est beaucoup plus difficile de lutter contre les envies émotionnelles de manger. Cependant, quand une émotion déclenche une envie de manger, il faut accepter de manger « sereinement » un aliment réconfortant. Il est important de savoir que détecter les « vraies » faims et les satisfaire avec conscience permet de combattre l’obésité, le stress, la constipation, les ballonnements de ventre et autres ennemis de notre bien-être.

Commentaire d'article

Umalis