Politique

La question de la décentralisation au Togo vu par Louis Efoé Attiogbé

Le Vice-président de l’association des droits de l’homme « Novation internationale », Louis Efoé Attiogbé, abordant le sujet de la décentralisation au Togo dans une tribune, tient à rappeler au gouvernement togolais que la décentralisation est un droit constitutionnel. Ce dernier indique que, ce processus au Togo est irréversible.

Pour le vice-président de Novation internationale, le Togo a fondé l’administration du pays sur le principe de la décentralisation, si l’on se réfère à la Constitution du 14 octobre 1992 et à la loi n° 98-006 du 11 février 1998 portant décentralisation au Togo.

Égrenant toutes les lois togolaises relatives à la réforme de l’organisation administrative, Louis Efoé Attiogbé souligne qu’elles obligent le gouvernement togolais à organiser les élections locales tôt ou tard, et le plus tôt serait le mieux. Autrement, le gouvernement a peur de convoquer le scrutin. Sinon, « pourquoi a-t-il des difficultés à appliquer des textes aussi clairs qui doivent permettre aux administrés d’être administrés par eux-mêmes et de participer à la gestion du pays ? », se demande t-il.

Vu l’irréversibilité de ce processus, Louis Efoé Attiogbé invite l’État togolais à accélérer les choses pour le développement du pays.

Commentaire d'article

Umalis