Politique

Fête de l’indépendance du Togo : La matinée du 27 avril en quelques mots…

Jour mémorable de l’accession du Togo à la souveraineté internationale, le 27 avril est célébré cette année sous le thème «Tous ensemble, maintenons le cap vers un développement inclusif». Le bal des activités marquant cet évènement a été ouvert par la grande prière musulmane aux intentions du pays le vendredi 21 avril dernier. Puis ont suivi les autres offices religieux et la pléiade d’inauguration des nouvelles infrastructures clôturés par le géant défilé militaire et civil dans la matinée de ce jeudi 27 avril.

En effet, le défilé a commencé vers 9 heures à Lomé II après l’arrivée du chef de l’Etat togolais Faure Essozimna Gnassingbé en compagnie du chef de l’état-major général des Forces Armées Togolaises (FAT), Général Félix Abalo Kadanga, dans la voiture de commandement.  Entre temps, des représentants d’institutions internationales, des présidents des institutions de la République, des anciens et actuels membres du gouvernement, des autorités politiques et administratives ainsi que des chefs traditionnels avaient déjà pris place.

Tour à tour, le Régiment para-commando (RPC), les troupes aéroportées, les parachutistes commandos, le Régiment commando de la garde présidentielle (RCGP) ainsi que tout l’arsenal militaire du Togo s’est déployé dans la discipline et la dignité. Ont suivi le premier régiment d’infanterie, les écoles et troupes paramilitaires à l’instar des élèves de l’Ecole de formation des FAT (EFOFAT), de l’Ecole du service de santé des armées de Lomé (ESSAL) et de l’Ecole militaire Eyadéma de Tchitchao.

Par ailleurs, la police nationale a ouvert le pas des autres corps de métiers sécuritaires du territoire : les sapeurs-pompiers, la douane, les corps des eaux et forêts, les gardiens de préfecture, la réserve opérationnelle, le régiment de reconnaissance et d’appui et les troupes motorisées comme les antiaériens, les véhicules équipés, les éléments de soutien logistique, les lance-roquettes multiples etc. Après eux, toutes les composantes de la population togolaise ont défilé devant le Chef Suprême du territoire togolais (les groupes folkloriques de toutes les régions du pays, les syndicats, les associations, les universités et écoles etc…). Sur fond de satisfaction, le traditionnel défilé du 27 avril a pris fin vers 12 heures.

Commentaire d'article

Umalis