Faits divers

Trois trafiquants d’espèces animales dans les mailles de la police au Togo

Mohamed Adamou, Ablam Kolegain et Mohamadou  Ayouba, sont les dernières trouvailles des forces de l’ordre. Ils sont des trafiquants d’espèces animales et ont été surpris le 19 avril dernier  par les agents de l’Office Central de Répression du Trafic Illicite des Drogues et du Blanchiment (OCRTIDB). Ces messieurs avaient en leur possession de sept cent quatre-vingt-deux (782) peaux de pythons royaux.

Ces trois messieurs, tous togolais de nationalité, ont été pris en flagrant délit dans un hôtel de la capitale au moment où ils s’apprêtaient à livrer leur marchandise. Après les enquêtes et des perquisitions à leur domiciles respectifs, la police a découvert une grande peau sèche de python de Séba au domicile d’un des contrebandiers. Le chef de la bande a reconnu être le propriétaire du butin.

Ces trafiquants d’espèces animales seront donc présentés au Procureur de la République, puis au tribunal de première instance de Lomé pour répondre de leurs actes.

Il faut rappeler que les pythons royaux et les pythons de Séba sont classés en annexe II de la convention sur le Commerce International des espèces de Faune et de Flore Sauvages Menacées d’Extinction et de l’Ordonnance n°4 du 16 janvier 1968 réglementant la protection de la faune et l’exercice de la chasse au Togo. Leur vente, importation, exportation sans autorisation de l’administration des ressources forestières sont par conséquent interdits.

Commentaire d'article

Umalis