Politique

Togo : La célébration de la fête de l’indépendance selon le MMLK

Jadis, le 27 avril 1960, le Togo accédait à la souveraineté internationale en s’affranchissant du joug colonial. Ce jeudi, ce sera le 57ème anniversaire de cet évènement historique et mémorable. Le Mouvement Martin Luther king (MMLK) ne regarde pas d’un bon œil les préparatifs qui bousculent tout le territoire togolais. Il a sa propre façon de voir les choses et l’a fait savoir à travers un communiqué rendu public ce mercredi.

« Il y a 57 ans, certains compatriotes intrépides, héroïques et engagés ont mis fin au règne barbare des puissances obscures de l’extérieur et ont proclamé solennellement l’indépendance du Togo au péril de leur vie. Par conséquent, le pays longtemps assujetti et placé sous tutelle étrangère, a retrouvé sa liberté et est à jamais affranchi de toute entrave, maître de son destin, de suivre ses idées, de choisir sa raison et ses sentiments dans la dignité retrouvée. C’est le début d’une fierté nationale qui doit se pérenniser de génération en génération », indique le MMLK dans son communiqué.

Fierté qui selon Pasteur Edoh Komi n’est pas complète vu qu’à l’approche de cette fête toutes les forces vives de la nation établissent leurs programmes dans l’individualisme. « Malheureusement, le 57ème anniversaire de l’indépendance ne déroge pas à cette triste réalité. Déjà, des programmes sont confectionnés de toutes parts par les partis politiques pour des célébrations parallèles au programme officiel. C’est la preuve que sans doute le Togo continue de vivre dans la division, la haine et l’incompréhension, ce qui n’est pas un modèle pour les générations présentes et futures », s’indigne-t-il tout en appelant  les acteurs politiques à « privilégier l’intérêt national ».

Commentaire d'article

Umalis