Politique

Le drapeau togolais a flotté pour la première fois … un 27 avril 1960

27 avril 1960 : jour mémorable de l’accession du Togo à la souveraineté internationale. Ce fut un grand jour pour tout le peuple togolais. C’est une date qui commémore la bonne nouvelle selon laquelle le Togo s’est affranchi du joug du colon. Ce fut une lutte acharnée qui s’est soldée par des cris de joie dans la nuit profonde où montait au mât le drapeau du Togo nouveau. C’est alors que le Père de l’indépendance, Sylvanus Olympio, premier Président du Togo prononçait ce discours.

 »Sentinelle, que dis-tu de la nuit?

 »La nuit est longue, mais le jour vient »

Répond la sentinelle.

Excellence,

Mesdames,

Messieurs,

Le grand jour tant souhaité est enfin arrivé. Notre pays, Le Togo qui, depuis 1884, a été successivement protectorat allemand, condominium Franco- britannique, territoire sous-tutelle de la France, retrouve en ce jour du 27 Avril 1960 sa liberté d’antan.

De ce moment et à jamais, affranchi de toute sujétion, de toute entrave, maître de ton destin, TOGO, mon pays, te voilà libre enfin.

Libre d’être toi- même, de suivre tes idées et tes inaliénations , de choisir selon ta raison et tes sentiments, de décider d’après ta propre volonté, libre enfin, dans la dignité retrouvée, de prouver et d’affirmer ta personnalité.

Notre joie est profonde, immense. Si profonde qu’elle ne peut s’empêcher d’être grande aussi. Le jour est venu, mais la nuit a été longue. Tant d’années avant d’avoir pu être compris, tant d’espoirs pour rester ferme tout au long de cette lutte semée de déceptions, tant de volonté pour connaître enfin cette heure que nous ne saurions vivre avec légèreté.

Mais le jeune Togo est là, fier de sa force, impatient d’entrer dans l’arène. Il porte sur le front l’orgueil d’un peuple libre et son coeur ardent s’emplit d’enthousiasme devant la tâche, certes rude mais combien exaltante, qui lui est offerte. Que sa joie éclate ! Que dans tout le pays, nul autre sentiment ne partage les cœurs afin que cet instant, unique dans la vie d’une nation, reste pur dans le souvenir de ceux qui l’auront vécu.

Instant historique aussi.

A ce lieu, en ce jour, à cette heure, au nom du peuple Togolais, je proclame solennellement l’indépendance du TOGO, notre patrie.

Et maintenant, Togolais et Togolaises, allons, comme l’hymne national nous le convie, allons tous ensemble bâtir la cité. »

Commentaire d'article

Umalis