Justice Société

Togo : King Mensah pose un regard « artistique » sur la question du foncier

L’artiste togolais de la chanson s’invite dans le débat sur le secteur du foncier. Bien qu’il n’ait pas été officiellement invité au forum organisé à cette occasion, il se permet de donner son point de vue sur ce problème devenu crucial dans les sociétés togolaises. C’est au micro d’une radio privée de la place qu’il pond son idée qui est le fruit de ses réflexions.

Ne dit-on pas que l’artiste est celui-là qui ne reste pas en marge de sa société mais qui s’y imprègne ? Eh oui ! Pour se faire le porte-parole ou mieux pour dénoncer certains problèmes sociaux, le roi de la musique togolaise utilise l’outil qu’il sait manier le mieux : son micro. D’ailleurs, concernant du foncier, King Mensah a composé un titre qui dépeint la situation et en même temps relève les abus : « Anyigba be nya ». Par conséquent, ce n’est plus une surprise de l’entendre se prononcer sur la question.

« L’Etat doit monter un bureau ; et si un particulier veut vendre son terrain, c’est directement à lui qu’il le vend. Quand un autre particulier veut acheter un terrain, il s’adresse à ce bureau pour être servi », a proposé King Mensah. Selon lui, l’autorité étatique doit se charger personnellement de toutes les transactions foncières vu qu’elle est l’administrateur de tout le territoire togolais.

Rappelons que le forum du foncier a pris fin le vendredi dernier. Il a fallu près d’une semaine aux 250 participants et experts dans le domaine pour proposer des pistes en vue de l’adoption d’un nouveau régime foncier qui assure la sécurité foncière au Togo.

Commentaire d'article

Umalis