Culture & Réligion

Les violences de “Epé Ekpé” 2016 seront-elles rééditées cette année au Togo?

Encore des hostilités à Agbodzrafo cette année lors de la prise de la pierre sacrée, communément appelée “Epé Ekpé” ou encore “Ekpe Sosso” au sud du Togo ? Pas de réponse en tout cas, mais certains signes ne présagent rien de bon pour la prise de la 355ème pierre cette année.

Depuis quelques années, les rites traditionnels de la prise de la pierre sacrée en pays Guin, sont émaillés d’évènements malheureux. La cérémonie de l’année passée n’est pas du reste. Et l’on craint encore le pire pour les années prochaines. En effet, le prêtre excommunié de la Collectivité Koley, Aminou Ayayi dit Nii Mantchè, prépare un coup de force.

Selon les informations, ce dernier annonce l’organisation des rituels de purification du couvent où sa femme Lamlé était prêtresse, alors que tous les deux n’y ont plus accès. L’information parvenue au palais royal de Glidji, le roi Foli Bebe XV et les autres chefs traditionnels s’apprêtent à prendre des mesures radicales pour empêcher cette purification.

Le déchu prêtre Nii Mantchè et sa troupe, se préparent même pour la prise de la pierre sacrée, la 355ème cette année, selon les informations. Le scénario qui a discrédité cette culture sera encore au rendez-vous cette année. On se rappelle encore l’édition 2016 où c’était sous le son des grenades lacrymogènes que la cérémonie s’est déroulée.

Commentaire d'article

Umalis