Société

Les OSC togolaises formées sur le suivi des recommandations de l’EPU

L’Action des chrétiens pour l’abolition de la torture au Togo (ACAT-Togo), a réuni une dizaine d’acteurs de la société civile à Lomé pour un atelier. C’est une rencontre de trois jours pour plancher sur le suivi des recommandations formulées à l’endroit du Togo, à son deuxième passage à l’Examen périodique universel (EPU).

Cette rencontre a pour objectif de permettre aux organisations de la société civile (OSC) togolaise de mieux faire le suivi des recommandations pour une bonne mise en œuvre de ces recommandations. Pour ce faire, elle doit être outillée pour participer de façon active en partenaire responsable et efficace à la mise en œuvre desdites recommandations.

Pour l’occasion, des experts vont assurer la formation, afin d’outiller ces acteurs de la société civile sur les mécanismes de l’EPU. La rencontre est organisée grâce à l’appui du Centre catholique international de Genève (CCIG) et de la Fédération internationale de l’action des chrétiens pour l’abolition de la torture (FIACAT).

Il faut rappeler qu’au cours du passage du Togo le 31 octobre 2016 dernier devant le Conseil des droits de l’homme des nations unies à Genève, environ 200 recommandations ont été formulées par 79 États à l’endroit du Togo pour l’amélioration des droits de l’homme dans le pays.

Commentaire d'article

Umalis