Justice

Incendies des marchés au Togo, le MMLK invite la justice à appliquer le droit

Le Mouvement Martin Luther King (MMLK) à la rescousse des personnes toujours détenues dans l’affaire des incendies des marchés de Kara et Lomé. Ce lundi dans un communiqué, le président du mouvement Pasteur Edoh Komi a exprimé son inquiétude face à cette « détention préventive trop longue », de ces présumés. Il invite la justice togolaise à faire diligence dans cette affaire.

Ils sont six personnes à croupir toujours en prison dans cette affaire d’incendies au Togo, alors que les autorités judiciaires avaient déclaré que l’instruction est clôturée, d’après le communiqué publié par le MMLK. Pour le mouvement, il est impérieux de se conformer aux procédures judiciaires légales, pour appliquer la justice et le droit.

Ainsi au nom du la réconciliation et de la célébration du 57ème anniversaire de l’indépendance du Togo, le MMLK demande à la justice togolaise de bien vouloir mettre fin à cette détention préventive. « Il serait abusif de les garder encore en détention, sans confirmer ou infirmer l’établissement des faits à travers un procès juste et équitable ».

Les incendies des grands marchés de Lomé et de Kara sont survenus en janvier 2013. Fort heureusement, aucune perte en vies humaines. Par contre, les dégâts matériels ont été évalués à près de 6 milliards de francs CFA. Plusieurs personnes avaient été inculpées au début de cette affaire, et certaines d’entre remises en liberté provisoire suite à la mise en place d’une commission d’enquête.

Commentaire d'article

Umalis