Société

Le forum national du foncier, a-t-il sonné le glas des turpitudes dans ce secteur ?

Axé sur le thème : « Une gouvernance foncière inclusive pour un développement durable : le temps de l’action », le forum national sur le foncier a officiellement prit fin ce vendredi à Lomé sous les ordres du ministre de l’Urbanisme, de l’Habitat et du Cadre de vie, Me Fiatuwo Kwadjo Sessenou. Résultat des 4 jours de travaux : adoption de plusieurs recommandations à court terme, à moyen terme et à long terme.

Rappelons que l’objectif de cette réunion entre acteurs impliqués est de trouver les moyens de réduire un tant soit peu les conflits fonciers au Togo. Il est prévu l’élaboration à court terme d’une politique nationale foncière, la mise en place du cadastre polyvalent et d’un guichet unique du foncier dans les plus brefs délais ainsi que la mise en réseau des différentes administrations concernées par la question foncière pour vulgariser les informations utiles. En outre, on note au rang des recommandations l’élaboration et la révision urgentes des schémas directeurs des différentes localités afin de faciliter la procédure d’immatriculation (à cet effet toute parcelle non immatriculée ne doit plus faire objet de vente).

Comme fruit des réflexions, il a été proposé la mise en place d’une Direction générale de la conservation de la propriété et des droits fonciers sous la tutelle du Ministère des Finances et une direction générale du cadastre et des affaires domaniales. Les participants ont également recommandé à l’Etat de mette en œuvre une politique de vulgarisation des textes pour que les populations en prennent connaissance.

Commentaire d'article

Umalis