Agro-Environnement Sécurité

Togo : Traçabilité des animaux grâce aux puces GPS, une innovation dans l’élevage

Dans les pays ouest-africains et principalement au Togo, l’élevage est l’un des sous-secteurs agricoles les plus importants mais paradoxalement le plus négligé. Représentant 37% du produit intérieur brut agricole, ce secteur devrait être l’objet de tous les égards en vue d’enclencher son développement. A l’initiative d’un jeune togolais, l’élevage est en passe de se professionnaliser.

Il s’appelle Bitsha-Kitime Dieudoné Kabkia. Porteur d’un projet innovant, ce jeune docteur vétérinaire résident au Sénégal est boursier du programme YALI (Young African Leaders Initiative) qui vise à soutenir les jeunes leaders africains dans leurs efforts pour stimuler la croissance et le développement du continent africain.

Il est parti du constat selon lequel malgré la croissance rapide de l’industrie animale sur le plan mondial, la production animale (viande, lait et œufs) en Afrique sub-saharienne est victime d’une lenteur qui s’explique par l’apparition des maladies animales (comme la fièvre aphteuse ou la peste porcine classique) qui entrainent des pertes de production et de revenus,  les problèmes sanitaires dans les élevages dus aux déplacements des animaux qui conduisent à la propagation des épizooties.

A cet effet, Dr Bitsha-Kitime Dieudoné Kabkia s’est inspiré de l’exemple du Sénégal pour élaborer un dispositif de traçabilité des animaux grâce aux puces GPS dans le but de freiner la propagation des maladies animales en identifiant le bétail et en préservant sa sécurité sanitaire. Ce jeune togolais ambitionne de créer des emplois en mettant en place des centres de traçabilité dans toutes les régions économiques du Togo en vue de couvrir la quasi-totalité du cheptel togolais dans les 5 prochaines années afin de mettre le cap sur le développement du secteur de l’élevage au Togo.

Commentaire d'article