Diaspora

Les Togolais résidents au Liban tirent encore la sonnette d’alarme

Il y a un an, le Consul honoraire du Togo au Liban, Amar Elias, a été nommé sur insistance des ressortissants togolais habitant dans ce pays. Toutefois, aucun pouvoir diplomatique ne lui est conféré impactant considérablement ses décisions en faveur de ses compatriotes. Au nom de l’association Solidarité Togolaise au Liban (STL), la diaspora togolaise réclame le plein pouvoir du consul afin que leurs formalités en vue du retour au bercail soient facilitées.

En plus du fait que les conditions de vie et de travail des togolais au pays des Cèdres soient des plus humiliantes et difficiles, l’obtention de leur passeport pour le retour au pays est quasi impossible. « Vu les difficultés que rencontre la diaspora togolaise du Liban, nous sommes réunis au sein de l’association Solidarité Togolaise au Liban (STL). Nous demandons au gouvernement togolais, surtout au ministre des Affaires Étrangères d’officialiser notre nouveau Consul nommé il y a de cela 1 an. Nous demandons humblement au gouvernement togolais de trouver une solution aux centaines de Togolais dont les passeports sont expirés au Liban », implore Fernand Agaglo, Secrétaire général de la STL.

Et de renchérir, « nous nous sentons vraiment abandonnés, car nous ne sommes pas les seuls africains au Liban. Mais à l’heure actuelle, seul le Togo n’a pas un représentant diplomatique officiel dans ce pays. Nous demandons également l’accès à l’aéroport international Gnassingbé Eyadéma de Lomé aux Togolais qui veulent se rendre au Liban ».

Pour ces 3 000 compatriotes togolais qui vivent et travaillent au Liban, la fin de leur cauchemar est conditionnée à l’attention des autorités togolaises sur leur triste sort.

Commentaire d'article