Sports

Togo / Violences sur les stades : La Commission de discipline de la FTF a encore frappé !

Le Comité exécutif de la Fédération Togolaise de Football (FTF) dirigée par le colonel Guy Kossi Akpovy a depuis longtemps affiché sa désapprobation concernant la vague des violences sur les terrains. Mais, pour cette fois, l’instance de gestion du football national a joint le geste à la parole en sanctionnant les clubs mis en cause et les fauteurs de trouble.

Sur son site officiel, la FTF plante le décor : « A l’issue de son audience du 13 avril 2017, la Commission de discipline de la FTF a rendu son verdict dans deux affaires. Au centre des préoccupations, les violences lors du match ABOU OSSE d’Anié contre ESPOIR FC de Zio du 29 mars et celui entre ANGES de Notsè et ASKO FC du 02 avril 2017 ».

En effet, concernant le championnat de deuxième division, « après avoir fait le tour de la situation et se fondant sur les textes de la FTF, la Commission de discipline a donné match perdu par pénalité à ABOU OSSE, pour déclarer ESPOIR FC vainqueur du match. Le club d’Anié est en outre rétrogradé en division inférieure et son stade suspendu pour une durée de deux ans ferme, en plus d’une amende de 300.000 francs Cfa ».

A propos la rencontre du championnat de première division entre ANGES de Notsè et ASKO de Kara, la Commission de discipline a sanctionné d’une part ANGES de Notsè « à une interdiction de jouer son prochain match sur son stade, au paiement d’une amende de 500.000 francs et de l’autre, ASKO à payer 500.000 francs d’amende, et son supporter Yema Tchaa a une interdiction d’accès au stade pour une durée de six mois fermes. Obligation est faite à ASKO de faire respecter cette interdiction qui vaut pour les matchs de D1, D2 et D3 ainsi que les matchs du championnat du football féminin »

En somme, la Commission de discipline de la Fédération Togolaise de Football présidé par Me N’Djelle Abby Edah vient de démontrer encore son combat contre la violence sur les stades.

Commentaire d'article

Umalis