Société

Togo : Le MMLK prend la défense des populations de Djokoto et de Watchidome

Selon le communiqué du Mouvement Martin Luther King (MMLK), ces populations de la préfecture de Vo ont effectué à maintes reprises des démarches auprès des autorités territoriales togolaises afin de rentrer en possession de leurs 225 hectares de terre saisie par l’administration allemande, sans résultat. A cet effet, « La Voix des Sans voix » garantit aux populations de Djokoto et de Watchidome son soutien en demandant au gouvernement d’accéder à leur demande et d’avoir un dialogue avec eux.

« Ces populations déclarent que leurs localités n’ont jamais bénéficié des retombées de ces teckeraies, seulement, elles gardent de mauvais et tristes souvenirs des arrestations arbitraires et des détentions abusives pour avoir tenté de tuer des animaux sauvages qui y vivaient pendant les périodes d’interdiction de la chasse », peut-on lire dans le communiqué du MMLK. Selon les informations, ce domaine est confisqué par l’État comme réserve administrative sans consultation préalable du collectif des propriétaires. D’ailleurs, un projet de reboisement y est effectué dans le cadre de l’exploitation officielle.

D’après le communiqué du MMLK, « cette nouvelle disposition unilatérale mécontente et attriste les populations qui réclament un dialogue avec les autorités togolaises. Elles souhaitent qu’au moins la moitié de leurs terres leur soit rétrocédée pour poursuivre leurs activités champêtres ». Pour sa part, le Mouvement Martin Luther King (MMLK) se réfère à la constitution togolaise dans son article 27 qui garantit le droit de propriété en appelant le gouvernement togolais à satisfaire à la demande des populations de Djokoto et de Watchidome en vue de leur bien-être.

Commentaire d'article