Economie Faits divers

Togo : Ça grogne encore au Port Autonome de Lomé

Les transitaires non agrées du Port autonome de Lomé (PAL) font de nouveau parler d’eux depuis ce matin. Protestations sur fond de menaces à l’endroit de l’UPRAD. A l’origine de leur grogne générale, ce sont les faux frais qui, selon eux, constituent un sérieux handicap pour leurs activités.

Depuis près d’un an, un calme précaire semble régner dans le camp des transitaires du Port Autonome de Lomé. En effet, l’année dernière a été marquée par une série de manifestations qu’ils ont effectuées pour dénoncer leurs conditions de travail devenus quasi plus difficiles avec la création de l’Office Togolais des Recettes (OTR).

Dans leurs mouvements d’humeur, ils dénoncent les faux frais estimés à 21.000 FCFA qui leur sont imputés. Selon leurs propos, ceci est une initiative de l’Union des professionnels agréés en douanes (UPRAD). Ils sont déterminés à se faire entendre et à obtenir gain de cause auquel cas, ils seront obligés de poursuivre leur grève. Rappelons que la création de l’Office Togolais des Recettes (OTR) a entrainé comme conséquence le bouleversement des règlements pré-établis au PAL ainsi que la multiplication des mouvements d’humeurs des transitaires.

Commentaire d'article

Umalis