Tourisme

Togo : Quand la préservation du Patrimoine culturel rime avec Tourisme durable

Le 28 avril de chaque année est célébrée la Journée internationale des sites et des monuments. A cet effet, une rencontre a eu lieu à Lomé hier entre les acteurs impliqués dans la gestion du patrimoine culturel. Cette réunion a un double objectif : d’une part, elle vise à outiller les acteurs sur l’importance de  la sauvegarde des richesses naturelles et culturelles ; d’autre part, ce fut l’occasion d’interpeller les autorités togolaises à propos de la mise en valeur des sites touristiques.

L’édition 2017 de cette célébration est placée sous le thème « Patrimoine Culturel & Tourisme Durable » afin de mettre l’accent sur la menace que représente la non sauvegarde des patrimoines sur l’avenir de ceux-ci. Ce thème est également choisi en relation avec l’Année internationale du tourisme durable pour le développement des Nations Unies pendant que l’Agenda 2030 pour le développement durable et des Objectifs du développement durable sont toujours en vigueur. Pour Tchindouna Lucie, la Directrice du patrimoine culturel, le patrimoine culturel togolais est souvent victime de trafic et il urge de sensibiliser les communautés en vue de leur sauvegarde.

Pour sa part, le Conseil international des sites et monuments appelle tous les pays à faire de leur patrimoine culturel à la fois un pôle d’attraction touristique et un facteur de développement durable. Il faudra donc explorer le patrimoine culturel de l’humanité sous ses différentes formes et encourager les communautés locales à prendre conscience de l’importance de ses joyaux dans leurs vies et pour leurs identités. Les pouvoirs publics doivent jouer leur rôle en faisant des efforts nécessaires en vue de les protéger et les conserver pour les générations futures.

Commentaire d'article

Umalis