Education

Togo / La CSET étudie la question des précomptes et du statut de l’enseignant

Des délégués de la Coordination des Syndicats de l’Éducation du Togo (CSET) se sont réunis en conseil le jeudi 13 avril dernier dans la salle de conférence de l’évêché d’Atakpamé. Cette réunion s’inscrit dans le cadre de la continuation de la lutte pour l’atteinte des objectifs fixés en dépit de la trêve observée dans le secteur. Il a notamment été question de dresser le bilan moral et financier de la Coordination, d’établir des conduites à tenir pour la suite des revendications.

Au cours de la réunion du conseil, tous les délégués représentant les 31 préfectures du Togo ont tour à tour échangé sur les grandes thématiques et exposé leurs points de vue sur les situations qui prévalent par rapport à la coordination. Ils ont fait des observations et suggestions allant dans le sens de l’amélioration des principes syndicaux élémentaires de la CSET et de la ponctuation des défis de l’heure. « Notre seul objectif doit se focaliser sur la sauvegarde de la CSET en vue d’arracher un bon statut particulier de l’enseignement et les droits de l’enseignant togolais », a précisé le coordonnateur de la CSET, Atsou Atcha.

En outre, selon le compte rendu de la rencontre, « s’agissant de la conduite à tenir en ce qui concerne le reversement des précomptes, il est à retenir que la CSET continuera les négociations en vue de leur restitution. Quant à la question du statut particulier, la CSET, tout en n’exigeant pas forcément sa présence au sein de la commission de rédaction, entend y avoir un droit de regard pour ses observations et doléances avant toute adoption afin d’éviter une nouvelle crise ».

Commentaire d'article