Education

Togo : Après la CSET, la FESEN se prononce sur la question des précomptes des enseignants

Maintenant que le pire semble être évité dans le secteur éducatif, un problème épineux revient sur le tapis et sème le trouble entre les syndicats et le gouvernement : la question des précomptes. Sur ce point, l’amalgame demeure et les langages ne s’accordent toujours pas. De ce fait, un imbroglio pèse sur la fin de cette année scolaire qui a battu le record des crises.

A la suite de la Coordination des Syndicats de l’Education du Togo (CSET), c’est au tour de la Fédération Nationale des Syndicats de l’Éducation Nationale (FESEN) de réclamer de la part des autorités en charge de l’éducation l’élaboration d’un « calendrier » fixe par rapport à la date de restitution de ces précomptes opérés sur les salaires des grévistes. Pour Houssimé Sénou, le Secrétaire Général de la FESEN, c’est sous le signe de “ l’espérance ” que les enseignants de cette formation syndicale entament ce mardi 18 avril 2017 le troisième et dernier tournant de cette année scolaire.

« D’autant plus que l’année a été réaménagée et les cours seront repris entièrement et rattrapés par tous afin de mieux préparer les enfants pour les divers examens, la justice sociale voudrait que les précomptes soient reversés aux ayants droit. Puisque le ministre de la Fonction publique a justifié les précomptes comme quoi, ils serviraient à recruter d’autres enseignants pour reprendre les cours sautés aux apprenants », a-t-il expliqué. Pour finir, il déplore le fait que la question des précomptes soit à nouveau un sujet de tension entre les acteurs du système éducatif togolais.

Commentaire d'article

Umalis