Sports

Tour cycliste international du Togo : Où se trouve le mal togolais ?

On attendait du Togo de faire des exploits à cette 26ème édition du tour cycliste international du Togo, mais c’est un leurre ! Malheureusement, le fait de ravir des trophées à une compétition ne relève aucunement de miracle mais plutôt de préparation physique et d’équipements. Visiblement, les résultats traduisent une autre réalité dans le camp du Togo.

Depuis le début de la compétition, les piètres performances du Togo déçoivent l’opinion nationale et découragent aussi les coureurs togolais. Malgré le fait que la Fédération togolaise de cyclisme ait fixé des objectifs aux coureurs nationaux, ceux-ci ont très mal commencé la compétition. A la 3ème étape,  le premier coureur togolais, Raouf Akanga, a fini à la 5ème place.

Le sélectionneur du Togo, Godfroy Anagonou, a été contraint d’accepter malgré lui la triste réalité qu’il expose en ces mots : « Ils manquent des moyens matériels et des compétitions pour se préparer. Dans le classement, les 10 premiers sont ceux qui ont déjà l’expérience d’au moins quatre courses. Il y a des coureurs qui sont allés au Cameroun, au Gabon et au Maroc. Au Togo, c’est l’ouverture de saison avec cette course, ce n’est pas facile. Ce n’est pas de la magie ».

En effet, sans préparation et sans équipements, le Togo aura toujours des difficultés pour se positionner. En récapitulatif, la 3ème étape du tour cycliste du Togo (Kanté – Kara, 61 km) a été remportée ce jeudi par le Belge Stein Van Couter en 1h 31 min 21s. Ce vendredi 14 avril, ce sera la 4ème étape (Kara- Tchamba, 108 km).

Commentaire d'article