Faits divers

Togo / Scandale des produits avariés : Les études viennent dissiper le doute

Ce mardi 11 avril, la direction de l’Élevage et de la Pêche a procédé à la destruction de certains produits périmés saisis au cours des opérations de contrôle à Lomé. Cette action qui a eu lieu en présence des responsables de la Ligue Togolaise des Consommateurs (LCT) vient appuyer la mission que s’est assigné cet organe de retirer des marchés les produits impropres à la consommation et de palier ainsi au problème de la gestion de la santé publique.

Le lot des produits détruits était essentiellement constitué de fromages, jambons, saucisses ainsi que de canettes de boissons dont la date de péremption est presque arrivée à échéance. Pour sa part, le Directeur de l’élevage au ministère de l’Agriculture, Dr. Komlan Batawi, rassure les populations quant au contrôle réglementaire qui se fait sur les produits avant leur entrée sur le sol togolais. Par ailleurs, il a mis les populations à contribution afin qu’elles collaborent avec les services techniques pour démanteler les réseaux de contrebandes car cela engage la santé et le bien-être de toute une population.

En effet, Dr. Komlan Batawi a tenu à apaiser les craintes de l’opinion nationale par rapport aux informations portant sur des produits brésiliens avariés. « Il ne faut pas que les gens fassent de l’amalgame, les produits qui sont sur le marché togolais ne viennent pas du Brésil, ces produits sont d’ailleurs plus chers et s’écoulent difficilement. Les populations préfèrent les produits venus d’Europe plus abordables qui sont sur le marché. Ces produits ne viennent pas d’abattoirs incriminés. Néanmoins la confiance n’excluant pas le contrôle, nous sommes en train de procéder à des analyses », a-t-il indiqué.

Commentaire d'article

Umalis