Culture & Réligion

Togo : Mode, musique et danse au menu du festival « Good Morning Africa »

La première édition du festival « Good Morning Africa » a été lancée par les organisateurs ce lundi lors d’une conférence de presse animée à Alawogbé, dans la préfecture de l’Avé. En effet, la quiétude du village d’Alawogbé et de ses environs sera troublée du 10 au 17 avril 2017 par les rythmes du festival « Good Morning Africa », qui est une initiative de deux associations « Distant relatives » et « Abstrack ».

« Nous voulons pérenniser cet évènement et avec le temps, nous allons ajouter d’autres idées pour permettre à ce village de se développer culturellement et socialement. Je sais que d’autres localités aussi en ont besoin, mais je vais commencer par mon village. Cela va peut être inspiré les Togolais qui vivent à l’étranger d’en faire autant pour leur village. Mais les villages environnants vont y participer et c’est d’ailleurs la raison pour laquelle j’ai invité des artistes de Djolo, Ghana et de Lomé », a indiqué l’initiateur du projet, Kossi Mensah Ametekou alias Ametek de Kemet, qui est un natif de la localité.

En effet, le festival « Good Morning Africa » compte servir de cadre pour l’éclosion des talents cachés des jeunes de la localité, être un créneau pour les faire découvrir au reste du monde et pourquoi ne pas les exporter vers l’international. Comme le souligne Maxim Juliot, représentant de l’association « Distant relatives » et fondateur de la web-radio Good morning Africa, « Il va y avoir des enregistrements de musique, de captation de vidéo et à la fin tout ceci sera mis sur un support. Nous allons l’emporter avec nous pour le monter et faire une projection. Mais tout ce qui sera fait ici est pour le village. Donc nous allons garder la trace de tout cela sur un support et on pourra le revoir après plusieurs années ».

Commentaire d'article

Umalis