Faits divers Société

Togo: des morgues sauvages dans certaines banlieues de Lomé

Un phénomène sévit ces derniers temps dans certaines banlieues de Lomé. Il s’agit d’Akato et Folly Kondji, des banlieues ouest de Lomé où des morgues sauvages poussent dans des maisons. Un nouveau moyen d’enrichissement des morguiers.

Le journal Correcteur en a fait cas dans l’une de ses parutions. Selon le confrère, des maisons appartenant aux morguiers et médecins sont transformées en morgues. Les tenants de ces morgues sauvages, proposent à moindre coût, leur service aux parents des défunts, qui n’hésitent pas eux aussi à les accepter.

Ce phénomène a le vent en poupe depuis quelques années à Akato. Là, un morguier a transformé sa maison en morgue à la grande désolation de ses voisins. « A G (initiaux du nom du morguier) reçoit régulièrement des morts et les traite à son domicile. Nous l’avons interpellé à plusieurs reprises mais cela continue. Nous n’en pouvons plus. Les morts sont sacrés. Surtout que nous ne savons de quoi ils sont morts, nous avons peur pour notre vie », confie une source.

Le second témoignage vient d’un habitant de Folly Kondji, à un kilomètre d’Akato. Ce dernier affirme qu’il cohabite avec les morts, puisqu’il vit dans une maison où son voisin morguier fait ce business. Il déplore cette situation et appelle les autorités à la rescousse.

Cette situation prend de l’ampleur et les autorités doivent intervenir, car les conditions de conservation des corps et autres, représentent des risques sanitaires pour les populations riveraines.

Commentaire d'article

Umalis