Politique

Togo / Calvaire sur la route Lomé-Vogan-Anfoin : Ninsao Gnofam sur le banc des accusés

Photo: Africardv.com

Alors que commence la saison des pluies, la question concernant le grand axe Lomé-Vogan-Anfoin revient sur le tapis : à quand la fin des travaux de réhabilitation de cette route ? En effet, ce n’est pas un sujet nouveau. La réfection de cette route a été auparavant confiée à l’entreprise CECO BTP qui a par la suite décampé en laissant ce chantier en jachère. Maintenant que les premières pluies s’annoncent, emprunter cette route revient à faire un véritable chemin de croix.

Rigoles, boue, nids-de-poule : voilà à quoi cet axe est réduit. Pour les usagers, c’est un parcours de combattant que de faire des acrobaties et des détours cahoteux pour se frayer un chemin entre ces « pièges » de la route. Le décor est triste et lamentable. Toujours des promesses non tenues de la part du ministre des Infrastructures, Ninsao Gnofam qui avait pourtant promis devant les députés à l’Assemblée nationale le 17 juin 2016 qu’une issue sera trouvée à cette situation. D’après les informations, les travaux ont été confiés ensuite à une entreprise chinoise.

Cependant, la réalité est que les travaux n’ont pas connu d’avancement sur l’axe Lomé-Vogan-Anfoin et les usagers souffrent le martyr dans leurs déplacements. Aussi, toute activité commerciale aux abords cette route tourne au ralenti. Devant ce décor, tous les doigts accusateurs pointent vers le ministre Ninsao Gnofam. Selon certains, son silence sur la question le condamne. D’autres trouvent qu’il est urgent que les mesures soient prises afin que ce problème soit réglé dans les meilleurs délais.

Commentaire d'article

Umalis