Société

L’association Eau Vive Togo, pour une gestion efficace des eaux usées domestiques

Au Togo comme dans presque tous les pays africains, l’évacuation des eaux usées pose d’énormes problèmes aux populations. Parfois elles sont jetées sans retenue dans la nature ou dans les caniveaux. C’est pourquoi dans  le cadre de la journée mondiale de l’eau célébrée le 22 mars dernier, l’association nationale Eau Vive Togo a organisé ce vendredi une conférence-débat sur les questions liées à la gestion des eaux usées au Togo et le rôle que doivent jouer les organisations de la société civile dans la sensibilisation des populations.

Axée sur le thème « Problématique de la gestion des eaux usées au Togo : Contribution des organisations de la société civile », cette rencontre est sensée répondre à la question suivante : comment amener les organisations de la société civile à apporter leur contribution à la bonne gestion des eaux usées dans nos villes et villages ? On compte parmi les participants les membres de la société civile, des fonctionnaires de l’administration publique et des partenaires  techniques et financiers spécialisés dans le secteur de l’eau.

Selon Eugénie Kodjolo, la présidente de l’association Eau Vive Togo, il faut que « chacun puisse prendre les dispositions pour encadrer les canalisations de ces eaux ». A cet effet, les Organisations de la Société Civile sont mis à contribution pour susciter chez les populations l’engagement permanent en vue d’une gestion efficace des eaux usées et la protection des ressources en eaux. En outre, l’association Eau vive Togo compte mettre plus d’accent sur les actions de sensibilisation ainsi que l’installation des stations de traitement des eaux usées.

Commentaire d'article

Umalis