Sports

Togo : Le tournoi Festifoot veut relever le pari de l’intégration à travers le football

L’édition 2017 du tournoi Festifoot se déroule à Lomé avec pour cette fois la participation du Nigeria, de la RDC, du Maroc, de la Guinée Conakry, du Mali, de la Gambie, du Cameroun, du Liban, du Ghana, du Burkina Faso, du Gabon, du Libéria. Cette compétition qui regroupe chaque année les différentes communautés étrangères installées au Togo est en train d’écrire cette année son neuvième chapitre.

Le camerounais Anatole Onana-Ndzie, promoteur du tournoi raconte : « J’ai eu l’idée et je l’ai mise en pratique. Plus tard, j’ai réalisé qu’elle n’était pas mauvaise surtout que les gens ont adhéré à l’initiative ». Comme quoi, de l’idée à l’élaboration du projet, il n’y a qu’un pas. C’est ainsi que cet évènement rassemble chaque année autour du ballon rond des personnes venant de plusieurs horizons. En effet, l’objectif premier de Festifoot, c’est de créer et de consolider entre les différentes communautés étrangères basées au Togo d’une part, et entre elles et les Togolais d’autre part des liens d’amitié.

Comme le souligne Anatole Onana-Ndzie, « notre compétition est un canal qui permet aux équipes participantes et aux supporters de cultiver les liens d’amitié au stade et en dehors. C’est notre manière de contribuer à l’intégration ». Autrement dit, la promotion du vivre-ensemble, de la paix entre peuples via le sport le plus populaire est le mot d’ordre de Festifoot. En outre, la question de l’écologie interpelle également les organisateurs. Ils ont à cet effet organisé le 1er avril dernier une opération ville propre Festifoot afin de rendre l’environnement sain pour la bonne pratique du football.

Commentaire d'article