Culture & Réligion

HCRUUN Togo : Les Évêques du Togo appellent tous les acteurs à une prise de conscience

Suite à une rencontre avec le Haut Commissariat à la Réconciliation et au Renforcement de l’Unité Nationale (HCRRUN), les Evêques du Togo ont rendu public un communiqué à propos des cérémonies religieux de purification du territoire togolais et du processus d’apaisement et de réconciliation à travers la réparation des victimes des crises sociopolitiques qu’a connues le Togo dans les périodes de 1958 à 2005. Lecture !

Communiqué de la Conférence des Evêques du Togo

Au peuple chrétien catholique du Togo et à toute personne de bonne volonté

Chers Pères,

Chers Frères et Sœurs de la Vie Consacrée

Chers fils et filles bien aimés de Dieu,

Le jeudi 23 mars, la Conférence des Evêques du Togo a été invitée par le Haut Commissariat à la Réconciliation et au Renforcement de l’Unité Nationale (HCRRUN) à prendre part à une rencontre des Responsables Religieux de notre pays.

L’objectif de cette rencontre était d’informer officiellement les religieux qu’allait commencer la phase de réparation par l’Etat togolais des actes de violence commis lors des crises sociopolitiques depuis 1958. Outre cette réparation surtout matérielle, le HCRRUN, comme proposé dans les recommandations de la CVJR, a sollicité l’accompagnement des religieux dans ce processus d’apaisement et de réconciliation par une célébration de purification et de repentance sur toute l’étendue du territoire.

Voilà pourquoi, chers fils et filles, en cette veille de la Semaine Sainte, jours où nous ferons mémoire des mystères de la Passion, de la Mort rédemptrice et de la Résurrection de notre Seigneur Jésus-Christ, vos Pères Evêques, sensibles comme vous au sang de milliers de togolais et de togolaises versé au cours de ces années, ont retenu le Vendredi Saint, 14 avril 2017, pour porter cette intention de prière pendant le chemin de Croix. Le Vendredi Saint, jour du grand sacrifice rédempteur du Fils de Dieu, jour de jeûne, d’abstinence et de prière, n’est-il pas le jour du grand pardon et de purification ?

Tout en interpellant tous et chacun, les autorités politiques, la population dans son ensemble, les bourreaux présumés et les nombreuses victimes à un examen responsable de leur conscience, afin d’ouvrir leur cœur à la puissance purificatrice et à la miséricorde de Dieu, nous vous invitons principalement à deux formes d’expression de cette prière :

– Des intentions de prière clairement formulées à ce sujet pendant le chemin de croix sous la bienveillance des curés et des autres prêtres ;

– La Prière pour la paix au Togo à la fin du Chemin de Croix.

Que le Dieu d’amour et de miséricorde, mort pour nous sur la Croix, nous guérisse de tout mal, qu’Il nous accorde la paix et nous protège continuellement!

Bonne montée vers Pâques !

Fait à Lomé, le 06 avril 2017

Pour la Conférence des Evêques du Togo

+ Mgr Benoît ALOWONOU

Président

Commentaire d'article