Santé

OMS : Le 7 avril sous le signe de la « dépression », parlons-en !

À l’occasion de la Journée mondiale de la dépression initiée par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), le thème choisi est « Dépression : parlons-en ». En effet, dans nos sociétés, tout trouble comportementale est caractérisé de folie et le terme « dépression » n’existe quasiment pas. C’est pourquoi, l’OMS se mobilise pour mieux informer, prévenir et traiter cette pathologie qui touche plus de 300 millions de personnes dans le monde.

Selon le Dr Shekhar Saxena, directeur à l’OMS du Département Santé mentale et abus de substances psychoactives, « la stigmatisation continuelle associée à la maladie mentale a été la raison pour laquelle nous avons décidé d’appeler la campagne « Dépression : parlons-en ». Pour celui ou celle ayant une dépression, le fait de parler à une personne de confiance est souvent le premier pas vers le traitement et la guérison ». Par conséquent, ce thème a été choisi pour que les préjugés ne soient plus un obstacle pour la prise en charge des patients atteints de dépression.

Affection courante, elle diffère des sautes d’humeur habituelles et des réactions émotionnelles passagères face aux problèmes du quotidien. Selon l’OMS, quand elle perdure et que son intensité est modérée ou sévère, la dépression peut devenir une maladie qui peut entraîner une grande souffrance, altérer la vie professionnelle, scolaire et familiale de la personne atteinte. Dans la plupart des cas, la dépression peut conduire au suicide (2ème cause de mortalité chez les 15-29 ans). C’est donc une pathologie en passe de devenir un problème de santé publique.

Si les symptômes suivants sont quotidiens ou persistent pendant 15 jours au moins, il faut donner l’alerte : une tristesse quasi-permanente avec parfois des pleurs, une perte d’intérêt et du plaisir à l’égard des activités quotidiennes même celles qui sont habituellement plaisantes, un sentiment de dévalorisation et de culpabilité excessif, des idées de mort ou de suicide fréquentes, persistance du sentiment que la vie ne vaut pas d’être vécue, une fatigue dès le matin, une perte d’appétit presque constante, insomnie ou hypersomnie, des difficultés de concentration, apparence évasif, agitation, perte d’énergie. La dépression est considérée comme légère ou modérée chez les patients présentant entre 5 et 7 symptômes. Au-delà de 8 symptômes, elle est dite sévère.

Commentaire d'article