Santé

Togo: vers l’élimination du paludisme dans l’espace CEDEAO

Depuis mardi, une réunion des coordonnateurs des programmes nationaux de lutte contre le paludisme des 15 pays de la CEDEAO se tient à Lomé. Ces acteurs vont passer en revue les programmes nationaux de lutte contre le paludisme.

Placée sous le thème, « Ensemble pour l’élimination du Paludisme dans l’espace CEDEAO», la réunion va durer 4 jours au cours desquels, les participants vont plancher sur les progrès accomplis par les pays dans la mise en œuvre de leurs plans d’action au cours du premier trimestre de 2017.

Également à l’agenda de la rencontre, la revue de l’intervention des partenaires pour le même trimestre et l’identification des besoins des pays en assistance technique pour le second trimestre et le processus de soumission au financement du fonds mondial. Les participants vont également évaluer l’état de financement de la lutte contre le paludisme dans la zone CEDEAO.

Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), la région ouest africaine enregistre plus de décès liés au paludisme et les enfants sont les touchés. Le rapport de 2016 indique toutefois un certain nombre de progrès dans la lutte contre cette maladie, soit 70% décès en 2016 contre 92% en 2015.

La réunion de Lomé se veut donc un cadre d’échanges et de partages entre les pays en vue de maximiser les chances d’acceptation de leurs financements lors de la négociation avec le Fonds Mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme.

Notons que 5 pays de la CEDEAO à savoir le Burkina-Faso, la Côte d’ivoire, le ghana, le Niger et le Nigéria ont un taux d’endémicité élevé.

Commentaire d'article

Umalis