Politique

Togo : Selon Me Yawovi Agboyibo, la composition du CNSD est à revoir

Le Conseil National de Suivi de la Décentralisation (CNSD) mis en place par le gouvernement ne constitue pas un problème en soi. Mais, sa composition ne rencontre pas l’approbation des partis politiques de l’opposition. Le Comité d’Action pour le Renouveau (CAR) « tient à dénoncer vivement la manœuvre » à travers la publication d’un communiqué.

En effet, le CNSD a été crée le week-end dernier par un décret pris en Conseil des ministres du 31 mars 2017. Le parti de Me Yawovi Agboyibo, après vérification du décret portant nomination des membres du CNSD, a relevé que « l’opposition est représentée par 7 élus au lieu de 8 prévus par le décret portant création du conseil ».

Selon le communiqué du CAR, « l’une des cinq (5) places que l’ANC s’est attribuées sur le quota de l’opposition a été laissée à un parti de la majorité gouvernante par une manœuvre identique à celle qui a été appliquée lors de la composition de la CENI qui a organisé la présidentielle de 2015 ». D’ailleurs, le parti de Me Yawovi Agboyibo indique que le statut actuel de l’opposition ne simplifie pas la composition équilibrée des institutions de la République.

En conclusion, Me Yawovi Agboyibo et son parti rappelle que « le statut de l’opposition constitue la colonne vertébrale de toutes les réformes en perspective et qu’il est illusoire de s’attendre à une juste composition des institutions et à des élections libres et démocratiques sans l’abrogation d’un statut de l’opposition qui laisse la latitude à un parti qui siège au gouvernement de s’accaparer des places qui reviennent à l’opposition dans les institutions ».

Commentaire d'article

Umalis