Politique

Diagnostic des problèmes et approches de solution, le Togo vu par Nicolas Lawson

Fidèle à sa vocation, le président du Parti du Renouveau et de la Rédemption (PRR), Nicolas Lawson, a dans une publication intitulée : « Profession de foi : Pour l’avenir et pour l’espérance » dressé un état des lieux de la situation sociopolitique du Togo et proposé des moyens pour sortir le pays de l’ornière.

Profession de Foi : Pour l’Avenir et pour l’Espérance

Notre mouvement procède aussi bien suivant des rêves que d’après des réalités. Nous sommes naturellement investis d’une mission particulière : celle de proposer et de faire triompher des solutions de progrès et de transformation fondamentale de notre société inspirées par notre foi inébranlable en Dieu et notre amour pour notre patrie. Nous avons été ainsi souvent attristés et parfois irrités quand malheureusement, certains de nos compatriotes, aveuglés par leur déraison et leur émotion grégaire, ne comprenaient pas notre vocation d’une haute inspiration et d’une vaste portée.

Par la grâce divine, nous avons été formés et convaincus que notre pays, le Togo, a une culture à l’échelle et au service de l’homme. C’est de cette conviction puissante que nous déterminons les objectifs pour le redressement national. Cette certitude nous aide à ordonner nos efforts et à chercher à provoquer les actions pour le salut national. Nous sommes de la sorte persuadés que dans ce début du 3è millénaire si mouvementé et si délirant, il n’y a rien de plus important pour notre nation que de combattre vivement le régime des partis, qui nous divise, nous crétinise et provoque l’abaissement de la patrie, la misère et l’aggravation de l’ignorance dans la masse. Le redressement du pays exige alors inéluctablement la réforme de nos institutions, le renforcement de nos souverainetés, la mise en œuvre d’une profonde réforme de notre système économique, de nos rapports sociaux et de la morale.

Le Togo est bien jeune. Il n’a même pas l’âge d’un vieillard pour une génération d’hommes. Aussi, l’action que nous entendons mener pour son développement et l’élévation de ses enfants à la dignité humaine sera animée fortement par l’idéalisme et aussi par le pragmatisme, qui seront les traits principaux de son influence. Que les trotte-menu du désastre actuel n’aient aucune illusion ! Dans le mouvement incessant du monde, toutes les tyrannies, toutes les insignifiances et toutes les bêtises humaines n’ont qu’un temps. Le régime vaseux et d’hébétement actuel passera. Le Togo demeurera et grandira. D’ailleurs, quel homme, tout simplement raisonnable, ne sait aujourd’hui que de lourds abus et une absurde dégénérescence caractérisent l’Etat togolais et troublent notre nation ? Quel patriote ne souhaite pas qu’il en résulte un ébranlement d’où sortira une Révolution ?

Tristement, notre pays est en proie à d’affreuses divisions et à d’insupportables injustices. Comment se fait-il que Mr Faure Gnassingbé et la minorité qui l’entoure ne réalisent-ils pas les malfaisances et les malséances en cours dans le pays ? La misère de la masse populaire et l’abaissement de notre pays ne provoquent-ils rien dans leurs consciences ? La plupart de nos compatriotes sont désespérés et ne croient plus que notre peuple possède encore cette vitalité, qui étonnait les étrangers quand ils venaient célébrer chez nous la Convention ACP-CEE de Lomé. C’est vrai que la situation du Togo est grave. Mais nous avons confiance dans la destinée de notre patrie et nous ne renoncerons jamais à en faire l’Or de l’humanité malgré son état actuel d’asthénie profonde. C’est aussi parce que nous savons que le pire démon de l’âme est le désespoir.

Toutes les décisions prises au sommet de l’Etat sont le recyclage aux postes de responsabilité dans le pays des ami(e)s, des corrompus, des nécrotiques, des vaseux,des fraudeurs, etc. On nous préfère les étrangers. On nous méprise avec ostentation et on ne daigne même pas faire semblant en compatissant avec les familles endeuillées après des manifestations sociales. Quel vaudeville tragique !

Nous affirmons hautement ici que la dépression du moment est parfaitement guérissable. Le Togo sortira de son abaissement avec éclat. Le PRR entend partager sa foi pour une ambition nationale avec la majorité de notre peuple. Nous mettrons fin à cette politique misérable et ruineuse, qui mendie auprès de l’extérieur, laisse détourner les crédits contractés par centaines de milliards de FCFA. Nous mobiliserons notre peuple pour travailler avec ardeur et sacrifice pour le redressement de la patrie. Sachez qu’aucun homme, aucun parti politique, aucun regroupement de partis politiques, aucune institution supranationale ne peut se substituer à un peuple. Quand le peuple togolais se conformera à l’élan du PRR et se détournera des compatriotes qui s’agitent dans les marécages politiciens alors le Togo nouveau émergera du marasme actuel.

Nous demandons que nos compatriotes oublient leurs chapelles de partisans et les postures pour se convaincre de la nécessité sacrée d’organiser la solidarité du corps social tout entier, de créer un ordre et une discipline susceptibles de garantir les intérêts et la sécurité de tous et de mettre rationnellement en œuvre les richesses de la nation pour le bien-être de tous les togolais. Le Togo de demain sera alors au premier rang des nations de notre sous-région.

Je rappelle à tous nos compatriotes qu’au caractère fractionnel des partis politiques, qui les frappe d’infirmité, s’ajoutent leur propre indigence et leur décadence. Leur égarement est effrayant et néfaste à la paix civile et à la stabilité politique dans le pays. Nous n’avons pas besoin de 110 partis politiques au TOGO. Deux partis politiques suffiront comme au Nigeria pour enraciner les principes de l’état de droit et de la démocratie. Il va falloir urgemment redonner au peuple togolais sa souveraineté en l’appelant à participer à un Référendum constitutionnel pour se doter d’une nouvelle Loi fondamentale. Le PRR dit non à cette révision constitutionnelle et institutionnelle restreinte à l’Assemblée nationale que proposent les agitateurs professionnels et les narcissiques.

Le monde est en profonde mutation. Nous traversons une période instable et dure pour les nations faibles. Nous ne devons compter que sur le travail et le génie de notre peuple pour notre développement et prendre la place qui est la nôtre dans le concert des nations. J’ai confiance dans le peuple togolais et je lui lance un appel pressant pour se tenir prêt pour écrire une nouvelle page de notre histoire, c’est-à-dire la plus brillante. Que Dieu Tout-Puissant nous protège et nous inspire.

 

Nicolas LAWSON

Président du PRR

Commentaire d'article

Umalis