Beauté

Quand on dit « acné », ce n’est pas que l’affaire des ados !

Dans l’imaginaire collective, l’adolescence rime avec la poussée d’acné. Et, ce petit point anti-esthétique qui pousse toujours au moment où on l’attend le moins, est censé rompre le contrat avec nous dès qu’on passe le cap de 25 ou du moins 30 ans. Mais il arrive que l’acné joue les prolongations. Dans ce cas, on parle alors d’acné de l’adulte, qui concerne plus les femmes que les hommes.

Pour votre information, l’acné est une affection de la peau liée à des réactions inflammatoires qui ont lieu dans les glandes sébacées qui produisent du sébum en excès, laissant alors apparaître des boutons et des imperfections. Sachez qu’au-delà de l’explication hormonale, d’autres facteurs sont à l’origine de la poussée d’acné à l’âge adulte.

Certains subissent mensuellement des crises d’acné à l’approche des menstrues. Toutefois, les rayons de soleil peuvent aussi causer l’apparition de boutons persistants à cause du sébum accumulé sous la peau qui s’évacue difficilement. Dans la plupart des cas, le stress est à l’origine de la poussée d’acné parce que les glandes sébacées sont sensibles aux molécules sécrétées en cas de stress. L’acné peut également apparaître sous l’effet de la pollution ou d’une alimentation non contrôlée (accumulation de mauvaises graisses).

Dans certains cas, la prise d’une contraception hormonale, la grossesse et la ménopause peuvent aussi en être responsables, car elles sont toutes trois à l’origine d’une fluctuation des hormones.

Il est aussi important de préciser que certains gestes anodins du quotidien peuvent aussi déclencher l’apparition de l’acné : le fait de toucher son visage avec les microbes que nous avons malencontreusement ramassés, dormir avec son maquillage stimule non seulement la poussée d’acné mais cause aussi un vieillissement prématuré de la peau ou dormir sur des coussins sales.

Commentaire d'article