Politique

Togo : Les grandes décisions du Conseil des Ministres de ce 31 mars

Sous la houlette du Président de la République togolaise, Son Excellence Monsieur Faure Essozimna Gnassingbe, un conseil des ministres s’est tenu ce vendredi 31 mars 2017 au palais de la Présidence de la République. Au cours de cette assise, trois (03) décrets ont été examinés et adoptés, quatre (04) communications écoutées puis deux séminaires gouvernementaux ont eu lieu, ensuite les divers puis les nominations.

Le premier décret adopté par le conseil des ministres porte modification du décret n°2017- 004/PR du 19 janvier 2017 portant création, organisation et fonctionnement du Conseil National de Suivi de la Décentralisation (CNSD) et le deuxième décret porte nomination des membres du CNSD en vue de permettre à cette structure d’accompagner efficacement le processus de décentralisation. Concernant le troisième décret, il porte sur la création, l’attribution, l’organisation et le fonctionnement du comité de concertation entre l’Etat et le secteur privé pour la mise en place d’un climat de confiance entre les principaux acteurs de l’économie togolaise.

Au titre des communications, les conclusions du 12ème conclave Inde-Afrique ont été présentées, suivi d’autres communications relatives au régime financier en vigueur dans les collectivités territoriales, à la deuxième édition du printemps de la coopération germano-togolaise et au processus de fusion de l’Union Togolaise de Banque (UTB) et de la Banque Togolaise pour le Commerce et l’Industrie (BTCI).

En outre, les séminaires gouvernementaux ont porté sur le projet d’élaboration de la carte de fertilité des sols du Togo suivi de la note synthétique relative à la politique nationale de l’eau et l’assainissement et au plan d’action national pour le secteur de l’eau et de l’assainissement.

Dans les divers, il y a eu le compte rendu des mesures préventives prises au niveau national pour gérer la question de la viande avariée exportée par le Brésil et celui de l’exécution des travaux du projet d’aménagement urbain du Togo phase II lancé par le Chef de l’Etat le 26 avril 2016.

Pour finir, le conseil a procédé à la nomination du directeur des cultes, du directeur de l’administration territoriale et des frontières au titre du ministère de l’administration territoriale et des collectivités locales ; du directeur général de l’Agence nationale d’appui au développement à la base (ANADEB) au titre du ministère chargé du développement à la base ; du coordonnateur du programme d’appui aux populations vulnérables (PAPV) au titre de la Présidence de la République et du Directeur général de la caisse nationale de sécurité sociale au titre du ministère de la fonction publique.

Commentaire d'article

Umalis