Société

Togo : Le MMLK salue la libération du lieutenant injustement détenu depuis 7 ans

Derrière les verrous depuis 2010 pour homicide involontaire, ce militaire togolais est mis en liberté provisoire après 7 ans tandis que le code de procédure pénale prévoit en  son article  51 que la durée de détention ne doit pas dépasser trois ans dans ce genre de cas. A cet effet, le Mouvement Martin Luther King (MMLK) du Pasteur Edoh Komi a rendu public un communiqué.

Communiqué

ENFIN LE LIEUTENANT KOLLAH  VIENT DE BÉNÉFICIER D’UNE LIBERTÉ PROVISOIRE APRÈS 7 ANNÉES EN DÉTENTION PRÉVENTIVE À LA PRISON CIVILE DE LOME !

Le Mouvement Martin Luther King se réjouit de la liberté provisoire  du lieutenant KOLLAH ce 30 Mars 2017 après presque 7 années en détention préventive à la prison civile de LOMÉ et présente sa gratitude aux autorités judiciaires pour avoir entendu raison au nom du droit et de la justice.

En effet, le lieutenant Kollah détenu en 2010 pour homicide involontaire, est resté en détention préventive alors que le code de procédure pénale prévoit en  son article  51 une peine d’emprisonnement qui n’excède pas 3 ans.

A maintes reprises, le MMLK a eu à  dénoncer sa longue détention préventive et a plaidé pour sa libération, ce qui vient d être fait  aujourd’hui, même si c’est provisoire.

Le MMLK exhorte les autorités judiciaires à libérer d’autres détenus dans le cas similaire comme le prophète Moungogoa Maranatha  et sa femme en détention préventive bientôt 3 ans.

Le MMLK souhaite une excellente réinsertion et réintégration sociale au lieutenant Kollah après tant d années d isolement.

Le président,

Pasteur EDOH KOMI

Commentaire d'article

Umalis