Uncategorized

Togo : L’avis de Faure Gnassingbe compte dans la renégociation de l’Accord de Cotonou

Le Chef de l’Etat togolais a reçu en audience ce vendredi le député européen et coprésident de l’Assemblée parlementaire paritaire UE-ACP, Louis Michel. L’accord de partenariat entre l’Union européenne et les pays ACP ainsi que la renégociation de l’Accord de Cotonou qui s’achève en 2020 ont été au menu des échanges entre les deux personnalités.

En effet, le partenariat entre l’Union Européenne et les pays ACP est bénéfique pour la résolution des questions liées à l’immigration, à la sécurité alimentaire, au renforcement de la sécurité, au développement économique et à la lutte contre le Vih/Sida. Cet accord signé en 2000 pour une durée de 20 ans, avec une clause de révision quinquennale, fixe les modalités de coopération entre l’Union européenne et les pays ACP (Afrique-Caraïbes-Pacifique).

C’est dans ce cadre que l’émissaire de la commission de l’Union Européenne, Louis Michel s’est déplacé à Lomé avec pour mission de recueillir l’avis du président togolais concernant la renégociation des accords de Cotonou qui prennent fin dans 3 ans. Pour sa part, M. Louis Michel a adressé ses félicitations à Faure Gnassingbé pour l’intérêt que ce dernier manifeste en vue du renforcement de la coopération  ACP-UE. En effet, le Chef de l’Etat Togolais espère la mise en place de nouveaux accords qui prennent en compte les défis de l’heure : l’emploi des jeunes, la lutte contre le terrorisme et la bonne gouvernance.

Commentaire d'article

Umalis