Diplomatie

Visite officielle du fondateur de la Communauté de Sant ‘Egidio au Togo

Le fondateur de la Communauté de Sant ‘Egidio, Andrea Riccardi, est à Lomé depuis ce jeudi soir dans le cadre d’une visite officielle de 48h. Accueilli à son arrivée par Robert Dussey, le ministre togolais des Affaires étrangères, il a rencontré ce matin le Chef de l’Etat, Faure Gnassingbé.

La communauté Sant’Egidio, également appelée « la petite ONU de Trastevere », s’est illustrée depuis sa création en 1968 par ses interventions dans les négociations de paix en tant que vecteur important de la « diplomatie de l’ombre » du Vatican. C’est ainsi qu’elle a pris part à de multiples actions de médiation politique par exemple en Côte d’Ivoire, en Mozambique, en Algérie, au Liban, au Burundi même au Togo.

En effet, la communauté Sant’Egidio en est pour quelque chose dans le rapprochement entre l’ancien président togolais Gnassingbé Eyadema et l’opposant charismatique Gilchrist Olympio ainsi que le dialogue politique entre ce dernier et l’actuel Chef de l’Etat togolais, Faure Gnassingbé.

Ayant visité en janvier 2016 le siège de la Communauté à Rome, les deux hommes ont échangé sur les voies et moyens de parvenir à la paix en Afrique et principalement au Togo malgré le fait que cette communauté soit spécialement impliquée dans la prise en charge des pauvres et des exclus. La communauté Sant’Egidio bénéfice d’un accord de siège au Togo.

Commentaire d'article

Umalis